Histoire du Monde : Viêt-nam - Việt Nam

Début des influences indiennes et chinoises

 

A partir de -300 : le peuple Au Viêt au nord du Viêt-nam

-   Dès les années -300, les civilisations brillantes du Viêt-nam (tout comme dans les reste de l’Asie du Sud-est : Birmanie ; Thaïlande ; Laos ; Cambodge) sont marquées par les influences de l’Inde et de la Chine.


Taotie : Masque de l'époque Dong son


Viêt-nam : Montagnes du nord

-   Dans les régions montagneuses du nord, vit le peuple Au Viêt.
-   Vers -200, son roi Thuc Phan défait le souverain Hung des plaines et unifie le pays. Entouré d’une cour et d’une armée puissante, il fonde à Cô Lao (Près d’Hanoi) une véritable forteresse ceinturée par 3 séries de remparts défendus par d’impressionnantes tours de garde, ce qui atteste une période guerrière.

 
A partir de -120 : influence chinoise au nord ; influence indienne au sud

-   Mais la présence chinoise des Han sur le territoire vietnamien devient très vite effective le long du Fleuve Rouge. Dans les années -120 cette région devient même une province chinoise, ce qui l’amène à adopter certains principes architecturaux et artistique (motifs géométriques, fleurs, animaux)


Cavalier chinois


Soldat vers 220 : influence chinoise Han

-   Cependant en 40 les sœurs Trung amènent la population à se rebeller. Les chinois Han fuient et les 2 sœurs se font proclamer reines. Mais en 43 Le pays est à nouveau soumis à la Chine.
-   En 192, sous les attaques incessantes des vietnamiens, les chinois quittent la région. K’iu-lien fonde alors le royaume du Lin-Yi. Néanmoins le style artistique demeure chinois.

-   Quant au sud du pays, en 50 un brahmane indien s’impose parmi les habitants du Delta du Mékong (le Funan) et fonde la dynastie des « rois de la montagne ».
-   Cette région adopte alors le bouddhisme et l’hindouisme.
-   Vers 350, c’est un chef Indo-Scythe expulsé des rives du Gange (Inde) avec son peuple qui devient roi du Funan. Cette dynastie y règnera 3 siècles.


Bouddha

 
A partir de 221 : sous le joug chinois

-   De la chute des han (221) à celle des Tang (907), les chinois renforcent leur hégémonie sur le Viêt-nam. Sans bouleverser les institutions locales ni prélever un lourd tribut, ils sinisent peu à peu cet état désormais monarchique par :
   * L’instauration d’une administration de type chinoise.
   * La création d’écoles de recrutement des fonctionnaires.
   * L’aménagement du territoire en routes et ouvrages hydrauliques.
   * La modernisation de l’agriculture grâce à l’utilisation d’animaux de traits.


Viêt-nam : rizière


Calligraphie chinoise

-   Au 8ème siècle, le pays a de ce fait adopté les grandes lignes de la civilisation chinoise (et partiellement indienne) : religions, administration, écritures…

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.