Histoire du Monde : Japon -  にほん

Epoque des Ashikaga

 

Le sursaut de l'empereur Go-Daigo

-   La fin du 13ème siècle voit se développer des complots divers contre les shoguns, ce qui entraîne leur affaiblissement.
-   Face à cette situation propice, lorsqu’il devient empereur en 1318, Go-Daigo décide de reprendre le pouvoir au détriment du shogun.


Go-Daigo


Kannonji Temple

-   Pour se faire et afin de renverser le bakufu et le shogun Hojo :
   * Il abolit la pratique qui veut que les empereurs soient cloîtrés.
   * Il assume désormais le pouvoir
décisionnel.
   * Il s’appuie dans sa lutte sur une société secrète la « Libre et Naturelle ».
-   Mais dans les années 1330, les Hojo arrivent à détrôner Go-Daigo qui se voit contraint de fuir au sud, loin de Kyoto, et d’y établir sa nouvelle cour dite « Cour du Sud ».

 
L'avènement des Ashikaga

-   Une longue période (50 ans) de troubles et de retournements d’alliances commence.
-   Alors, un général, Ashikaga Takauji, en profite pour :
   * Anéantir le clan des Hojo.
   * Installer au nord une seconde lignée impériale à sa merci : la cour dite « Cour du Nord ».
   * Se proclamer shogun.


Ashikaga Takauji


Armure : époque Muromachi

-   Durant cette période dite également « de Muromachi » (1338-1573), la rivalité entre les 2 cours impériales entraîne une suite de guerres civiles ininterrompues.
-   En effet, Takauji doit constamment lutter contre Go-Daigo qui n’abandonne pas ses prétentions au trône.

-   Quand l’empereur meurt en 1339, son fils Go-Murakami continue le combat. Mais en 1355 les Ashikaga sortent victorieux de cette guerre civile, et ce au prix d’un nombre important de morts, de famines, et de la quasi destruction de la capitale Kyoto.


Fuite d'un dignitaire


Pavillon d'or

-   L’autorité du bakufu des Ashikaga et des guerriers se renforce définitivement. Le pouvoir impérial et la noblesse sont à nouveau réduits à l’impuissance.
-   Désormais riches, Yoshimitsu (le nouveau shogun Ashikaga) fait édifier vers 1390 le « Pavillon d’Or », temple bouddhiste d’une richesse absolue.

 
L'essor du bouddhisme zen

-   C’est au XIIIème siècle que le bouddhisme zen venu de Chine prend de l’importance au Japon.
-   Dès lors, la pratique de la méditation qui inspire l’esthétique zen se diffuse dans la société aristocratique et guerrière à travers :
   * La méditation.
   * L’art de la calligraphie.
   * La peinture monochrome à l’encre de chine.
   * La cérémonie du thé codifiée.

   * La composition symbolique des jardins.


Manotobu : Moine zen dans un paysage



Monastère zen Karesansui

-   Les jardins monastiques zen (végétaux ou minéraux) qui se veulent harmonieux, se composent d’éléments hautement symboliques :
   * Eau ; sable.
   * Roches figurant des îles ; pierres formant des montagnes.
   * Cascades.
   * Ponts.
   * Mousses ; arbres sculptés.
-   les jardins secs monochromes construits uniquement de pierre et de sable sont les plus impressionnantes représentations de la méditation zen.

-   Quant à elle, la cérémonie du thé (véritable institution des monastères zen) envahit la sphère publique.
-   Elle s’accomplit selon des principes de simplicité et de rusticité tels que :
   * Déroulement dans une « maison de thé » spécifique, toujours entourée d’un jardin à l’harmonie codifiée.
   * Gestes harmonieux et soigneusement contrôlés.
   * Utilisation de poteries sobres et de qualité.


Cérémonie du thé

 
La fin des Ashikaga dans l'anarchie

-   Mais après plus d’un siècle de puissance centralisatrice, au milieu du XVème siècle les grands féodaux se révoltent contre les Ashikaga afin de retrouver leur indépendance.
-   Dès lors une guerre civile de clan (1467-1477) embrase le Japon. La violence est tellement intense que Kyoto est détruite.


Incendie du palais de Sanjô


Oda Nobunaga

-   Après un siècle d’anarchie violente, un seigneur de la province d’Owari, Oda Nobunaga, réussit à mettre au pas une partie des grands seigneurs : les daimyos.
-   En 1573, il dépose le shogun Ashikaga Yoshiaki. C’est la fin du pouvoir Ashikaga.
-   Pourtant le règne d’Oda Nobunaga ne durera guère. Vers 1582, encerclé par des soldats rebelles il se suicide.

-   Cet état de violence n’empêche pas Kano Motonobu (1476-1559) d’inaugurer un art laïc destiné aux princes. Ses vastes compositions murales pleines de liberté s’affranchissent des contraintes des peintures religieuses, et proposent des innovations techniques et stylistiques qui marqueront l’art de l’estampe jusqu’au 19ème siècle.


Manotobu : Oiseaux et fleurs

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.