Histoire du Monde : Chine - 中国

Ming

 

Hongwu, le 1er empereur Ming

-   Après avoir pris Nankin en 1356, le chef rebelle paysan Zhu Yuanzhang s’empare de Pékin en 1368 et, sous le nom de Hongwu, fonde la dynastie Ming. Il installe sa capitale à Nankin.
-   Monarque autoritaire, Hongwu organise un état ultra centralisé, et répartit la population en 3 catégories héréditaires :
   *  Les paysans.
   *  Les soldats.
   *  Les artisans.

-   Enfin, défenseur des arts et des lettres chinois, il remet en vigueur le système de recrutement  des mandarins par examen, et fonde en 1381 à Nankin une université ouverte aux étrangers venus du Japon, du Siam et de Corée.


Hongwu


Mandarin Ming :
Peinture du XVème siècle

-   Afin de relever la Chine épuisée par des années de guerre civile, Il entreprend une vigoureuse reconstruction économique du pays par :
   *  De gigantesques travaux d’irrigation.
   *  Une remise en valeur des terres dévastées par les combats.
   *  D’énormes opérations de reboisement (1 milliard d’arbres plantés !).
   *  Le développement du commerce et de l’artisanat.
   *  La création de manufactures spécialisées (imprimerie ; construction navale ; porcelaine...).

 
Le brillant règne de Yongle

-   En 1403, l’empereur Yongle inaugure un règne brillant autant politique qu’artistique.
-   Grâce à ses fructueuses actions militaires, la Chine retrouve ses frontières d’antan, et  annexe même le nord du Viêt-Nam.
-   Sur les mers, la flotte chinoise se développe est devient présente sur toutes les mers de l’Asie. Elle favorise une émigration de chinois à l’étranger (Indonésie, Malaisie, etc.), où ils se regroupent en communauté.

-   Certaines expéditions atteignent même l’Afrique.


Bateau : Epoque Ming


Tang Yin : Peintre Ming

-   En art, la peinture (paysages illustrés de scènes au bord de l’eau ou au pied des montagnes) se caractérise par une rupture entre deux conceptions :
   *  Art professionnel (répétitif).
   *  Moyen d’expression de l’élite cultivée (plus original et lié à la poésie).

-   C’est enfin, l’époque de la porcelaine dite « bleu et blanc » qui atteint un niveau de qualité sans précédent. Les formes et les décors s’inspirent tout à la fois de la tradition chinoise et de l’orfèvrerie proche-orientale (motifs naturalistes ou géométriques).


Ecritoire bleu et blanc : Epoque Ming

 
Affaiblissement et repli sur soi

-   Mais à la mort de Yongle en 1424, l’Empire s’affaiblit et est menacé :
   *  Au Nord par les Mongols (contenus par la Grande Muraille restaurée). Pour y lutter, en 1450 la capitale est transférée à Pékin.
   *  Sur les mers par la piraterie japonaise (sac de Nankin en 1555).
   *  Sur les côtes par les Européens (Portugais, Espagnol, Hollandais et Anglais). Désormais la flotte chinoise reste cantonnée sur les côtes.
-   Dès lors la Chine entame un repli sur elle-même. La pensée et les arts sont épurés de toute influence étrangère et tendent à se cantonner à la mise en valeur des traditions nationales.


Shen Zhou : Peintre Ming


Pékin : Cité Interdite

-   Dans cette lente déliquescence, la fin du règne de l’empereur Wanli (ayant accédé au pouvoir en 1572) est marquée :
   *  Par des luttes des factions de la cour (surtout des eunuques qui contrôlent l’ensemble du pouvoir central).
   *  Par des révoltes populaires contre une fiscalité grandissante destinée à entretenir la Cité Interdite.
   *  Par l’aggravation du péril mandchou.
-   Epuisé, le pouvoir Ming tombe en 1644 sous l’invasion des Mandchous qui s’emparent de Pékin.

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.