Histoire de l'art : Rome - République et Julio-Claudiens

Reliefs Julio-Claudiens

 

Vers l'esprit romain

 
-   Sous l’empereur Auguste (1er empereur de -27 à 14) tous les courants artistiques hellénistiques s’expriment en majesté. Mais le puissant réalisme latin s’impose de plus en plus, ce qui contribue à créer une unité et un style purement romain malgré l’éclectisme des références artistiques (hellénistiques, étrusques, orientales).

-   Dans les premiers temps, le style hellénistique tout en finesse de courbes et douceur de traits prédomine encore.


Autel de Domitius Ahenobarbus


Autel de Domitius Ahenobarbus

-    Mais bien vite une imitation plus fidèle de la réalité s’installe, répondant ainsi à l’esprit « carré » des romains. La démarche, toute impériale, est simplement de rendre les faits sans emphase.

-   Sur ce relief de l’ « autel de Domitius Ahenobarbus », la grâce du mouvement et la beauté des personnages ne sont plus comme à la période hellénistique, le monteur principal de l’artiste.

-   Tous les détails sont calqués sur la réalité. Chaque figure est un portrait.

 
l'Ara Pacis

 


Ara Pacis

-   L’Ara Pacis (autel de la Paix » construit sous Auguste, et terminé en -9) témoigne de ce dualisme stylistique entre « idéalisme » hellénistique et « réalisme » romain.
-   Ainsi, la frise inférieure est constituée d’une décoration ornementale végétale hellénistique exécutée tout en douceur.
-   Les vrilles arrondies en spirales sont d’une telle délicatesse, qu’elles inspireront plus tard l’art de la Renaissance.


Ara Pacis


Ara Pacis

-   Par contre, la frise supérieure fait se défiler des groupes humains dont les portraits conformes à la réalité, expriment parfaitement l’esprit romain.
-   On remarque la façon conventionnelle de figer les personnages. L’art devient propagande.

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.