Histoire de l'art : Pré-Renaissance

Pise (Italie) : sculpture

 

Nicola Pisano

 
-   C’est en Italie, au milieu du XIIIème siècle, que les Grands textes originaux de l’Antiquité (principalement grecs) commencent à être découverts.

-   En parallèle, les villes communales émergeantes (Pise, Florence, Sienne), tendent depuis le XIIème siècle (en opposition aux despotismes de l’Eglise et de l’Empire allemand) de renouer avec les usages de la Rome républicaine.

-   Enfin, suivant ces mouvements, les arts plastiques renouent peu à peu avec la tradition gréco-latine.


Nicola Pisano : Baptistère de Pise


Nicola Pisano : Baptistère de Pise

-   C’est à Pise, avec Nicola Pisano, que la sculpture italienne s’affranchit des principes gothiques et renoue avec le style antique.

-   La chaire que Nicola réalise pour le baptistère de Pise (1260), non seulement par sa forme hexagonale rompt avec le modèle rectangulaire gothique, mais de plus regorge de sculptures imitées de l’Antiquité, comme on peut le remarquer ici dans le traitement des  draperies semblables à celles des sarcophages romains.

-   Quant à l’attitudes de la Vierge Marie de cette autre sculpture, elle est représentée étendue à la manière des figures demi couchées des couvercles des sarcophages étrusques.


Nicola Pisano : Baptistère de Pise

 
Giovanni Pisano

 
-   50 ans plus tard, en 1310, Giovanni Pisano (fils de Nicola) réalise la chaire de la cathédrale de Pise. Elle surprend par le chemin parcouru. Une même recherche des principes antiques s’exprime, mais ici tout est intensité, passion, mouvements véhéments.

-   Les colonnes remplacées par des représentations féminines rappellent les « cariatides » de l’Erechthéion d’Athènes.


Giovanni Pisano : Cathédrale de Pise


Giovanni Pisano : Cathédrale de Pise

-   Ce relief narratif de la chaire de Giovanni (crucifixion), très surchargé, est d’une fougue expressionniste qui oscille entre gothisme et renaissance.
 
Andrea Pisano

 
-   Disciple de Nicola, Andrea Pisano fond en bronze la Porte Sud du baptistère de Florence(1330).

-   Ses sculptures confirment la rapide évolution de l’art toscan  vers les valeurs antiques (attitudes souples ; proportions réalistes ; rendu des drapés ; etc.)


Andrea Pisano : Baptistère de Florence


Andrea Pisano : Baptistère de Florence

-   Cette Porte Sud est constituée de vingt-huit panneaux qui allient : une fine délicatesse ; la netteté linéaire de la sculpture gothique française ; un vivant réalisme semblable à celui qui irradie la peinture de Giotto.
-   Les pleins et les vides s’équilibrent avec une précision qui se rapproche de la rigueur mathématique.


Andrea Pisano : Baptistère de Florence

 
Lorenzo Maitani

 
-   C’est avec Lorenzo Maitani (élève de Giovanni) qu’enfin s’exprime pleinement l’esprit de la découverte de l’Antiquité, et donc de la Renaissance à venir.

-   Le relief de la cathédrale d’Orvieto (1330), malgré la ligne encore gothique, annonce la Renaissance, par sa grande sensibilité exprimée, son rythme raffiné et ses rinceaux végétaux destinés à un grand avenir décoratif.


Lorenzo Maitani : Cathédrale d'Orvieto

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.