Histoire de l'art : Paléochrétiens d'Occident

Mosaïques

 

Eglise Sainte-Constance de Rome

 
-   au IVème et Vème siècle (tout comme en Orient) la mosaïque connaît dans les églises qui se construisent au grand jour un développement extraordinaire. Les thèmes mis en place dans les catacombes se retrouvent. Mais dans les premiers temps, la décoration mêle des thèmes profanes aux thèmes religieux.

-   Ainsi, à Sainte-Constance de Rome (début du IVème siècle), on retrouve des décors purement romains : éléments géométriques (entrelacs, losanges) ; fleurs mêlés à des oiseaux en un harmonieux désordre ; etc.


Sainte-Constance de Rome


Sainte-Constance de Rome

-   Ce thème des vendanges n’est pas sans rappeler les mosaïques profanes de l’art romain tardif.
 
Eglise Sainte-Marie-Majeure de Rome

 
-   Avec Sainte-Marie-Majeure (VIème siècle) les décors païens (résurgence de l’Empire romain) disparaissent presque entièrement.  Désormais les thèmes sont spécifiquement chrétiens, tels l’Annonciation, l’Adoration des Mages, le Christ en majesté, etc.

-   Ces thèmes se retrouveront tout au long du Moyen Age.


Sainte-Marie-Majeure de Rome

 
Expansion hispanique

 
-   Dès le IIIème siècle, l’Hispanie (Espagne) se couvre de bâtiments paléochrétiens dont les mosaïques sont d’une qualité exceptionnelle.

-   On remarque sur cette mosaïque du mausolée de Centcelles (IVème siècle), la richesse des coloris des petits morceaux collés, dont les variations colorées sont destinées à rendre le volume du visage.


Espagne : mausolée de Centcelles

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.