Histoire de l'art : Perse

Persépolis

 

Les lieux extérieurs

-   A la chute de Ninive en -612, le pouvoir assyrien est anéanti. En Elam, les Mèdes et les Perses s’allient pour former un nouvel état : la Perse.

-   Dès -525, la plupart des civilisations régionales (Mésopotamie, Phénicie, Egypte, Grèce orientale, etc.) deviennent des satrapies perses.


Persépolis (reconstitution)


Persépolis : la terrasse

-   En -521, Darius érige sa capitale Persépolis sur une immense terrasse dont l’accès se fait par un escalier à double rampe, décoré de reliefs destinés à impressionner les ambassadeurs des pays soumis.

-   Mais ici, contrairement à l’art assyrien, point de scène de torture.

-   La civilisation perse respecte le vaincu. Sur ce relief narratif qui décore la terrasse, les porteurs de tributs arrivent en cortège ordonné mais sans apparence d’hommes vaincus.

-   On remarque que la représentation qui rappelle techniquement la sculpture assyrienne, est réaliste.


Persépolis : l'escalier


Persépolis : l'entrée

-   L’entrée monumentale de la terrasse est flanquée de 2 taureaux ailés qui rappellent la sculpture décorative assyrienne.

-   Par contre, on note que la férocité assyrienne a disparu.

-   On note sur ce relief du grand escalier, que l’attaque par surprise d’un taureau par un lion est décrite avec un grand réalisme.


Persépolis : l'entrée

 
Les bâtiments

-   Il ne reste des palais de Persépolis que les structures en pierre.

-   En effet, les murs étaient en briques (sûrement décorés de motifs de céramique). Seules les portes étaient en pierre et ornées de sculptures et de reliefs.


Apadana


Palais de Darius

-   Le dessus des portes comporte la moulure dite « moulure égyptienne » ce qui montre combien les perses furent éclectiques dans le domaine artistique. Ils furent les premiers à reprendre ainsi systématiquement les différents styles des pays conquis (Égypte, Mésopotamie, etc.).

-   La grande salle hypostyle de 1 000m2 (appelée apadana) de Xerxès (de -485 à -465) est une des plus grande salle jamais construite à cette époque.

-   On y trouve la colonne perse qui n’a curieusement (vu la propension des Perse à copier les styles étrangers) pas de précédent. Elle est haute et plus élancée que la colonne égyptienne. Sa base est campaniforme. Le fut est gravé de stries plus nombreuses que celui de la colonne grecque, et le chapiteau est zoomorphe (représentation de taureaux).


Apadana

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.