Histoire de l'art : Egypte - Ancien Empire

Relief polychrome

 

Premières dynasties

-   Dès -3.000, dans les mastabas de la IIIème dynastie (pour accompagner le défunt) des reliefs polychromes en bas-reliefs sont gravés et peints dans des teintes rouges et noires sur les parois.

-   Ces reliefs reproduisent avec une prodigieuse finesse l’image du corps humain et de la vie du défunt : sa vie familiale ; son travail ; ses distractions…


Mastaba de Ti


Mastaba de Ti

-   Ici dans le mastaba de Ti situé dans la nécropole de Sakkarah, cette vie du quotidien est transcrite dans une représentation typique des règles artistiques égyptiennes : visage et jambes de profil ; buste de face. Les scribes, un genou à terre, vérifient le nombre des pains livrés à l’intendant.

-   Plus loin, le sacrifice d’un taureau est représenté dans un naturalisme saisissant.

 
Au temps des pyramides

-   La plupart des reliefs des la Vème dynastie proviennent des mastabas des riches dignitaires. Le luxe et l’abondance de la décoration de leurs mastabas donnent une idée de leur puissance.


Mastaba de Ptahhotep


Mastaba d'Ank-ma-Hor

-   Les reliefs sont disposés en registres superposés et composent une véritable anthologie en image des la société de l’époque. Toutes les classes sociales, tous les métiers sont représentés en pleine activité, parfois avec humour, parfois même avec vulgarité.

-   Les reliefs sont peints, principalement en rouge et en noir. On remarque l’omniprésence des hiéroglyphes qui s’insinuent dans la composition générale, sans séparation définie.

-   Sur ce relief polychrome (personnages et objets en avant, fond en arrière), les principes conventionnels de la plastique égyptienne s’imposent : visage de profil et épaules de face. On remarque par contre, que la poitrine de la femme est vue de profil.


Mastaba d'Ank-ma-Hor

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.