Histoire de l'art : Egypte - Ancien Empire

Peinture

 

Vie quotidienne

-   Les plus anciennes peintures, comme Les oies de Meidoum datée de -2 680, font preuve d’une certaine liberté. La contrainte n’est pas encore la norme du peintre.

-   Ici les animaux sont d’une exécution impeccable, soucieuse de l’exactitude des formes et des coloris. Ce style est encore réaliste et contraste violemment avec les peintures ultérieures qui vont se figer rapidement.


Oies de Meidoum


Tombe de Methethi

-   Mais comme la peinture des tombes est avant tout une écriture ornementale qui sert à créer autour du défunt un monde qui l’accompagne, très vite des conventions de forme et de couleur figent la création.

-   Sur les scènes de la vie quotidienne (les plus nombreuses) on remarque aisément les conventions qui caractérisent la représentation humaine : tête et corps de profil avec une jambe en avant par rapport à l’autre ; œil et épaules de face ; Corps de l’homme peint en brun-roux.

-   Les animaux subissent moins le dictat conventionne. La qualité expressive de cet âne est saisissante. Il suffit d’un point noir pour donner vie à son regard.


Gebelein

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.