Histoire de l'art : Byzance

Sculpture

 

Chapiteaux

 
-   La sculpture byzantine des 1ers siècles a presque entièrement disparu.

-   L’évolution de la décoration des chapiteaux dans les monuments conservés, nous permet de constater (comme pour les mosaïques) un abandon progressif des valeurs antiques. Peu à peu l’artiste s’éloigne de la réalité et de la vraisemblance, au profit d’une plus grande schématisation.


Yerebatan Sarayi


Sainte-Sophie de Byzance

-   Du chapiteau corinthien dans lequel s’exprime un fort naturalisme (Yerebatan Sarayi), on passe à une schématisation plus poussée (Sainte-Sophie de Byzance).
-   Enfin, on atteint une abstraction géométrique. (Saint-Vital de Ravenne).


Saint-Vital de Ravenne

 
Ivoires

 
-   Des ivoires (intégrés aux couvertures de livres) nous sont parvenus.

-   L’ivoire Barberini haut de 34cm date d’environ 517. Il représente un  empereur difficilement identifiable. Il n’y a ici aucun désir de « coller à la réalité » : la tête est disproportionnée par rapport au corps. Le message donné compte plus que l’aspect réel.


Ivoire Barberini


Ivoire Flavius Anastasius

-   Tout comme dans les mosaïques, cet ivoire est typique par la richesse et la précision des détails, de l’art byzantin.

-   L’attitude hiératique et les formes simplifiées préfigurent l’art du Moyen Age occidental.

bar38.gif (10187 octets)

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me le signaler.
Je la supprimerai aussitôt de ce site.