Corée du sud : romans

Un panorama des romans coréen du sud (en poche), que j'ai appréciés.
Classement suivant mes préférences.

Han Kang : La végétarienne

Présentation :
Roman traduit du coréen par Jeong Eun-Jin & JacquesbBatilliot.
Publié par Le Livre de Poche (2007).
Synopsis :
Guidée par un rêve, Y
õnghye devient végétarienne, et peu à peu veut devenir végétale.
Une descente vers la folie avec un passage d'un érotisme sensuel.
Un roman prenant et dérangeant.

Extrait
Le soleil n'était pas aussi rayonnant que la veille, mais la fleur dessinée au milieu de ses seins chatoyait de façon splendide. On aurait pu penser à la voir qu'il était plus naturel d'être nu que vêtu. Chunsu, lui, était tendu et exprimait une évidente fascination.

Ahn Do-hyun : Saumon

Présentation :
Roman traduit du coréen par Lim Yeong-hee et Françoise Nagel.
Publié par Picquier poche (1996).
Synopsis :
La vie trépidante d'un saumon racontée par lui même.
Que d'aventures pour remonter le cours d'eau afin d'aller frayer !
Une curiosité pleine de charme, de rêve et de miroir sur la vie des hommes.

Extrait
Chaque détail revêt désormais une grande importance à ses yeux. Le moindre caillou, la plus petite plante aquatique, chaque instant qui coule, tout ce qu'il trouvait insignifiant jusque-là.

Hwang Sok-Yong : Monsieur Han

Présentation :
Roman traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Nöel Juttet.
Publié par 10-18 (1970).
Synopsis :
Exilé de la Corée du Nord vers la Corée du Sud après la guerre entre les 2 Corées dans les années 1950, la vie pitoyable et dérisoire de Monsieur Han, médecin, qui ne trouve sa place nulle part et sombre de déchéance en désolation.

Extrait
Le parti voulait vous démettre de vos fonctions de professeur et vous envoyer dans un camp de travail. Mais moi, ayant pris en compte votre solide formation - tout impérialiste d'ailleurs qu'elle soit - j'ai écrit une déposition en votre faveur.

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me prévenir.