Corée du sud : films  
Un panorama des films coréen du sud sortis dernièrement, que j'ai appréciés (je précise les interdits).
Classement suivant mes préférences.

Kim Ki-duk  :  L'île (Interdit au moins de 16 ans)

Présentation :
année 2000.
Un film coréen du sud.
Synopsis :
Un site idyllique, loin du monde urbain et bruyant. Au milieu d'un lac flottent des îlots de pêche. Un homme arrive, à la dérive morale. Une femme le rejoint, au désespoir de vie...
Et peu à peu s'installe un rapport désespéré et violent. La violence morale et physique en réponse au désespoir. Troublant et horrible !

Extrait :

Kim Ki-duk : L'arc

Présentation :
année 2005.
Un film coréen du sud.
Synopsis :
Sur un bateau en pleine mer, un vieil homme retient une jeune fille qu'il a recueillie avec le désir de l'épouser lors de ses 17ans. Mais lors du passage d'un jeune homme venu pêcher, l'amour s'éveille.
Alors commence pour les trois protagonistes, des relations mêlées de violence, d'amour et de tendresse.
Un sublime film presque sans paroles.

Extrait :

Jin-Ho-Hur : April snow

Présentation :
année 2005.
Un film coréen du sud.
Synopsis :
Un accident de la route ; l'amour de deux amant se meure. Un hôpital ; les époux des accidentés se rencontrent, se découvrent, souffrent, redécouvrent l'amour.
La beauté sensible du désir ; les douleurs de la vie ; les larmes du spectateur...
Un film sublime qui donne envie de renouer avec l'amour.

Extrait :

Kim Ki-duk : Printemps, été, automne, hivers et printemps

Présentation :
année 2003.
Un film coréen du sud.
Synopsis :
Le cycle de la vie, magnifiée à travers le cycle des saisons.
Printemps - innocence et cruauté. Eté - fougue et pulsions. Automne - jalousie et destruction. Hivers - raison et sagesse.
Et le Printemps revient, libéré des contingences.

Extrait :

Kim Ki-duk : Locataires

Présentation :
année 2004.
Un film coréen du sud.
Synopsis :
Un jeune homme sans domicile squatte sans jamais voler. Un jour il croise une jeune femme battue par son mari.
Alors, sans presque une parole, commence le rapprochement entre ces deux être déchirés.
Une dérive amoureuse qui finit en poésie mystérieuse.

Extrait :

Philippe Leclerc : Les enfants de la pluie

Présentation :
année 2003.
Un film d'animation français - coréen du sud.
Synopsis :
La lutte entre les enfants de la pluie qui craignent le soleil, et les enfant du soleil qui craignent la pluie.
Un très beau compte poétique et humaniste.

La beauté formelle du dessin animé coréen.

Extrait :

Bong Joon-ho : Memories of murder

Présentation :
année 2003.
Un film coréen du sud
Synopsis :
En 1986, dans une campagne reculée de la Corée du sud, sévit un serial killer.
Une façon de découvrir la vie de ce pays, à travers des images simples et une mise en scène qui va crescendo vers la dureté.

Extrait :

Hang Sang-soo : Turning gate

Présentation :
année 2003.
Un film coréen du sud.
Synopsis :
Un jeune comédien un peu délaissé, rencontre dans un train une jeune femme qui commence à le séduire. Quand elle descend du train, il abandonne son destin pour la suivre en cachette. Le lendemain il frappe à se prote.
Alors commence une fuite en avant face à un amour vertigineux qui l’envahit.

Extrait :

Kim Moon-saeng : Wonderful days

Présentation :
année 2003.
Un film d'animation coréen du sud
Synopsis :
2142 : une terrible guerre a dévasté la Terre. Quelques élites ont réussi à construire une ville alimentée en énergie par la pollution. Dehors règne une population au bord de l'asphyxie.
Entre ces deux mondes la tension monte
.
Un manga esthétique qui allie violence et poésie.

Extrait :

Im Kwon-taek : Ivre de femmes et de peinture

Présentation :
année 2001.
Un film coréen du sud
Synopsis :
La vie mouvementée d'un peintre excentrique dans la Corée soumise à la Chine puis au Japon en fin du XIXème siècle.
Une façon esthétique et active d'appréhender l'art de la peinture asiatique au pinceau, faite de subtilité, de traits, de vides et de plein.

Extrait :

Proposé par Frédéric BARRON

Si j'ai malencontreusement utilisé illégalement une photo, merci de me prévenir.