Citations

Henry Troyat

 

Une extrême amitié

Ma vie n’est rien. Quand je suis avec les autres, j’ai l’impression de perdre mon temps.
 
Les Eygletières

La matière dite inerte, pour ceux qui savaient la voir, la toucher, avait des réserves de tendresse dont la plupart des humains étaient dépourvus.

Roulant vers Paris, il songeait avec tristesse que naguère encore il mettait l’amitié au-dessus de tout et que, maintenant, il s’en servait comme d’une diversion à la solitude.

 
La faim des lionceaux

Il faut vivre avec la constante possibilité de perdre son temps, d’appliquer son attention à des choses qui ne rapportent rien.
 
La Malandre

Il y a toujours quelqu’un pour qui on est un salaud. Vivre, ça consiste à gêner les autres. Ou alors, il faut renoncer à toute personnalité.

Il y a ainsi des êtres dont le rayonnement vous éclaire et vous aide à prendre conscience de votre propre moi.

Ne sais-tu pas que les vrais artistes sont ceux qui parlent le moins bien de leur art.

L’extrême délicatesse de ce garçon faisait qu’il recherchait la perfection en toute chose et que, la trouvant rarement, il était, plus qu’un autre, exposé à souffrir.

 
La rencontre

Il ne marche que si on le pousse. Il ne crée pas son propre bonheur, il espère qu’un autre le lui apportera.
 
Les semailles et les moissons

Le silence aussi est parfois un mensonge.
 
Tant que la terre durera

Nous autres, avec notre étoffe intellectuelle, nous savons le prix des passions humaines.

Ce n’est pas ce qu’on apprend qui nous permet de comprendre la vie, c’est la vie qui nous permet de comprendre ce qu’on a appris.

 
Tendre et violente Elisabeth

J’ai trop confiance en notre avenir pour m’inquiéter de votre passé.
 
Paul 1er, le tsar mal aimé

Mieux vaut être trahi en faisant le bien qu’aimé en faisant le mal.
 
Pierre le Grand

La véritable grandeur se moque du titre, de l’habit, du décor.

 

Proposé par Frédéric BARRON