Citations

Yukio Mishima

 

Le pavillon d'or

Mais parce que j’avais trop vécu jusque là sans contacts avec le monde extérieur, je me berçais de l’illusion qu’en m’y jetant une bonne fois, tout deviendrait facile, tout deviendrait possible.

Or, c’était ce sentiment d’être une individualité particulière qui dépouillait ma vie de toute charge de symbole. C'est elle qui se trouvait à l’origine de cette solitude qui me poursuivait partout et sans fin.

 
Le tumulte des flots

Il ne connaissait pas l’art efficace de tuer le temps grâce à une imagination qui grossit et complique les sentiments d’inquiétude ou de joie.

Ce qui est juste remporte la victoire, même si l’on se tait.

 
La mort en été

Parce que l’espoir ne les avait jamais quitté, l’espoir était pour eux deux une tension.
 
Le marin rejeté par la mer

Le danger c’est la vie, pas autre chose.  

Lorsque le chef parlait, personne n'avait le droit de chercher à approfondir le sens de ses paroles. 

Les chefs sont des machines à cacher la réalité, des organes qui servent des mensonges et, ce qui est pire, ils se figurent au fond d’eux qu’ils détiennent la vérité.

 

Proposé par Frédéric BARRON