C


BILL

 

I / Bill, le fameux cocker anglais !

Journaliste : Tout d'abord bonjour Mr Bill, très heureux de vous rencontrer. Un chien qui parle ? Etrange, d'où venez-vous ?
Bill : Bonjour, je suis heureux de pouvoir répondre à vos questions. Je m'appelle Bill et oui tout le monde veut savoir d'où je viens. Je suis un cocker anglais originaire de Grande-Bretagne.
Journaliste : D'accord maintenant vos fans le savent. Beaucoup de gens disent que vous n'avez pas de mal à aller chercher à manger. Est-ce-vrai ?
Bill : C'est vrai que quand il s'agit de ça, il n'y a aucun problème. Nous sommes réputés pour être dans le groupe huit des retrievers, ce qui signifie être leveurs de gibier et chiens d'eau.
Journaliste : Vous êtes réputés pour être joyeux, robuste, sportif, compact, mais dites-moi vous êtes parfait ?
Bill : Haha, il ne faut pas en rajouter, notre race de chien est comme ça après cela ne veut pas dire que tout les chiens sont comme ça.

 

II / Bill et son ami Boule.

Journaliste : Vous êtes un cocker anglais mais aussi un acteur de dessin animé, c'est cela ?
Bill : Oui cela est vrai je tourne dans un dessin animé qui est aussi une bande dessiné. C'est quelque chose que je rêvais depuis tout petit et j'ai pu le concrétiser il ya déjà un bon bout de temps. Cela peut paraitre étrange mais j'ai garder mon vrai prénom pour cette série.
Journaliste : Dans cette série, un certain Boule est votre meilleur ami. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce personnage ? Est-ce vraiment un amie dans la vrai vie ?
Bill : Boule est une personne très agréable, on s'entend bien quand on est en tournage mais dans la vrai vie ce n'est qu'un copain sans plus !
Journaliste : Si j'ai bien compris cette bande dessiné reflète un petit peu votre vie en général ?
Bill : Oui voilà c'est un petit peu cela ! Pendant le tournage on s'amuse très bien et on prend beaucoup de plaisir.
Journaliste : Allez vous continuer encore longtemps ce rôle principale dans ce dessin animé ?
Bill :
Pour l'instant cela me plait énormément, je ne vois pas pourquoi j'arrêterai tout de suite. On verra bien les années suivantes comment ça va se passer.
Journaliste : Notre interview s'arrête ici, merci beaucoup d'avoir accepter notre invitation et j'espère  vous voir encore longtemps dans ce rôle qui fait envie.
Bill : Merci beaucoup, et j'espère avoir répondu a toutes vos questions !

Retour en haut de page
Théo