C


L'Ours

 

  1 : Présentation du chanteur " Ours "

Pierre: Se faire appeler " Ours " c'est pour stigmatiser votre état moral de tous les jours ?
Ours: Ce n'est pas mon état moral, c'est parce que lorsque j'écris des chansons, quand je fais un disque, c'est vrai que je suis dans ma chambre, assez isolé. Et " Mi " est le fruit d'un travail solitaire . Dans la vie je m'appelle Charles mais quand je fais de la musique, je suis assis sur mon lit en tailleur, solitaire aux gens et de le mettre sur un disque comme l'ours sort de sa tanière et part dans la nature.
Pierre: Dans votre dossier de presse, il est mentionné que la musique est un atavisme familial, croyez vous que la musique soit quelque chose qui se transmet ?
Ours: Bien sur, mais l'on peut aussi se forger notre propre goût sans se soucier du goût des autres.

 

 

  2 : L'Hibernation

Pierre: L'hibernation avant l'arrivée de " Mi " fut longue ?
Ours: Pour que ce premier album sorte de sa cachette, il a mis pas mal de temps. Parce qu'en fait, je ne me suis mis à écrire des chansons que vers 22 ans. Au début je me suis forgé, je me suis cherché pour enfin me trouver, donc j'ai jeté beaucoup de textes à la poubelle. Sérieusement, ça fait 6 ans que je m'y suis mis " officiellement " mais pour ce disque il a fallu 4 ans. 4 ans pour affirmer l'affaire.
Pierre: " Il était temps ", comme vous le chantez ?
Ours: Oui il était temps que je trouve ma voie, que j'ai un métier, que mon rythme change au niveau de vie, car j'étais un peu déconstruit à ce niveau-là.
Pierre: Vous êtes comme une bouteille d'Orangina : c'est-à-dire que pour vous apprécier, il faut vous secouer ?
Ours: (Rires) Exactement ! C'est tout à fait ça.
 

 

  3 : Nina

Pierre: Nina est un personnage récurrent dans vos chansons, a-t-elle une existence physique ou est-ce une somme de touts les filles que vous avez rencontrées ?
Ours: C'est la femme de toutes les femmes. Elle n'existe pas. Lourde à gérer mis elle est aussi attendrissante, on a envie de la serrer dans ses bras et de lui faire un bisou à cette Nina.
Pierre: Merci à vous de vos réponses et bonne continuation.
Ours: Avec plaisir, au revoir !
( Propos recueillis pas Pierre Derensy ).
 

Retour en haut de page
Philippe