B


Les écureuils

 

  1)Qui je suis

oucou! Je suis un écureuil, ce terme désigne en français de nombreuses espèces. J'appartiens aux animaux vertébrés car je possède une colonne vertébrale. Je suis un mammifère parce que je nourris mes petits avec mes mamelles et je suis recouvert de poils. Je fais partie de l'ordre des rongeurs, comme mes amis le lapin et la souris. J'ai un pouvoir dont je suis très fier, je suis capable de changer de couleur au fil des saisons mais aussi la couleur de mon pelage varie selon le milieu ambiant. J'ai la caractéristique d'avoir une longue queue par rapport à mon corps. Ma queue, je l'adore, elle me sert beaucoup. Tout d'abord, elle me sert de balancier et aussi de couverture lorsque je veux dormir. Ce que je fais beaucoup car je suis feignant. Par contre, je suis très à cheval sur l'hygiène, je suis très propre. J'ai ma propre façon de faire ma toilette: je commence par le bout du nez et je termine par la pointe de ma belle queue. Je suis un véritable acrobate, je monte et descend les arbres en courant toujours la tête en avant. Je suis même capable de faire des bonds de plusieurs mètres! Je devrai être embauché dans des cirques, ça ferait un carton! Tout le monde applaudirait et crierait de joie à chaque saut que je ferai, ce serait formidable!

 

 

  2)Maladies

alheureusement, les écureuils sont comme les hommes, ils sont atteints de maladies. Les maladies apparaissent à cause de nombreux problèmes. Tout d'abord, à cause de l'alimentation, le stress ou les déséquilibres hormonaux. Mais aussi à cause de la présence de champignons et autres parasites. Mon père est mort d'une maladie qui s'est développée par des champignons. Que c'est malheureux! Je l'aimais tellement mon père. Voici toutes les maladies dont moi et mon espèce pouvons avoir: les Mycoses, l'Acariose, l'Infestation de puces, Pododermatie, abcès cutanés. Oui, je sais, ces noms sont très ennuyeux, mais pour nous, ces mots nous font rager. Il y a tellement eu d'écureuils morts à cause de ces maladies, que nous ne pouvons supporter ces noms. Pour le moment, je n'ai eu aucune de ces maladies et j'en suis bien fier. Si je pouvais, au lieu d'avoir mes dons d'acrobates, guérir toutes les personnes atteintes de maladies, je serai le plus heureux du monde. Déjà, mon père ne serait pas mort et je pourrai a cette heure-ci faire la course dans les arbres avec lui. Mais la nature n'a doté personne de ce don, ce qui est bien malheureux mais réaliste. Pour le moment, je marche la tête haute même si je suis entouré de danger. Et je tiens à proclamer aux hommes qu'eux aussi sont entourés de danger, c'est pour cela que je leurs conseillent de ne pas nous toucher, vous pourriez attraper des maladies. Et comme je suis un gentil petit écureuil, je vous le dis.

 

 

  3)Ma vie dans la nature

aintenant, je vais vous raconter ma vie dans la nature. D'habitude, je reste sur le même territoire. Mais, si la nourriture manque, je peux me déplacer à la recherche d'un nouveau territoire. J'ai appris au fil du temps à faire confiance à l'Homme. C'est ainsi que certains de mes amis les écureuils et moi-même sommes devenus très familiers dans les parcs et les grands jardins, jusqu'au cœur même des villes. Mon alimentation est variée. Je peux manger des graines d'arbres comme les faines, noix, noisettes, glands mais aussi limaces ou insectes comme les fourmis. Lorsque j'ai soif, je vais boire de l'eau dans les ruisseaux ou les flaques d'eaux. Comme je n'hiberne pas pendant l'hiver, je vis d'aliments que j'ai recueillis soigneusement à la fin de l'été et en automne. En effet, à la bonne saison, je fais de nombreuses provisions que je cache dans de nombreux lieux comme dans des creux d'arbres, sous des racines, sous la terre, sous la neige, je suis un petit coquin. Je commence à cacher mes provisions qu'en automne mais aussi au mois d'août pour ne pas mourir de faim pendant l'hiver. Dans une cachette, je peux mettre plusieurs centaines de cônes de pain. Comme j'oublie souvent mes cachettes, les graines que j'ai enterrées se mettent à germer et favorisent la repousse de nouveaux arbres. Pour manger les pommes de pin, nous, les écureuils, nous avons une façon bien particulière, nous les faisons tourner entre nos pattes. Nous grignotons en nous aidant de nos solides et brillantes incisives car nous les lavons tous les jours sans exception. Eh oui, nous sommes très propres. Maintenant, je vais vous parler de mon principal ennemi, la martre qui me poursuit jusque dans les arbres. Je l'a déteste! Mais il y a aussi le renard qui capture les jeunes au sol. Et ce n'est pas tout, la chouette nous chasse sur les arbres. Voici les trois animaux dont nous avons le plus peur. Eh oui, c'est déjà fini, nous allons nous quitter. Merci de m'avoir donné de votre temps. A bientôt pour de nouvelles informations inédites sur mon espèce, la plus belle espèce du monde, même de l'univers. Bye Bye!

Retour en haut de page
Mathilde